lundi 16 novembre 2015

Créer une clef USB de boot pour installer un OS sur un ordinateur sans lecteur CD/DVD

Bonjour à tous,

Cela faisait un bon petit moment que je n'avais pas publié de tips sur mon blog. Bien qu'il ne me sert qu'à publier ce qui me semble utile et dont j'ai été également confronté, je reconnais que cela fait un petit moment.
N'étant pas non plus indispensable, nous savons tous qu'il y a beaucoup de sites de même nature à proposer des astuces sur le web.

Bref, cela dit en passant voici une astuce qui pourra peut-être aider certains d'entre vous.
Il me fallait absolument une clé bootable suite à la panne d'un mini pc. 
L'objectif étant de réinstaller le système.
Malheureusement je ne disposais ni du système initial, ni d'un lecteur CD/DVD mais seulement dune clé USB de 2go.
J'ai donc choisis de passer la machine sous un système Linux avec la version "Ubuntu".
Au passage je suis quand même assez bluffé des progrès qui ont été fait tant sur le graphisme et les interfaces que sur la simplicité d'usage.
Le tout reste du coup assez proche d'OSX.

Donc voici les étapes :

1ère étape : Préparation de la Clé USB.

Avec un pc Windows, ouvrez l’invite de commande  en cliquant sur "Démarrer" puis sur "exécuter".
Saisissez "CMD" et validez par la touche "entrée" de votre clavier.
puis tapez ensuite les commandes suivantes:
Tapez ce qui est entre les guillemets uniquement et validez par la touche "entrée" de votre clavier à chaque ligne.

  • "diskpart" 
    (Ouvre l’outil « diskpart »)

  • "list disk"
    (cherchez et trouvez le N° attribué à votre clé usb dans la liste qui s’affiche)

  • "select disk 3"
    (changez 3 par le N° correspondant a votre clé usb)

  • "clean"
    (ceci supprimera la partition présente)

  • "create partition primary"
    (création d’une nouvelle partition)

  • "active"
    (ceci rendra votre partition active pour lui permettre d’être « amorçable »)

  • "format fs=fat32 quick"
    (formatage rapide en « fat32 »)

  • "assign"
    (pour attribuer une lettre a votre lecteur USB)

  • "exit"
    (pour quitter le 1er niveau des commandes, l'outil
    « diskpart »)

  • "exit"
    (pour fermer l’invite de commande)

2ème étape : Télécharger et installer "Ubuntu" sur la clé USB.
Maintenant il faut installer, "Ubuntu" sur la clé pour qu'à l'insertion de cette dernière sur le mini PC, elle soit reconnue dès le démarrage.

  • Téléchargez "Ubuntu" à l'adresse suivante :


Choisissez la version qui convient le mieux, selon votre machine. Pour ma part, j'ai utilisé la version 14.04.3 LTS en 32bits. La machine en question n'avait pas plus de 2go de Ram avec un processeur Intel "Atom".

Une fois téléchargé, un petit logiciel sera nécessaire pour placer "Ubuntu" sur la clé USB.
J'ai utilisé celui-ci : http://www.linuxliveusb.com/


Installez-le sur votre pc windows et lancez-le.
Suivez les instructions et ensuite patientez ....

3ème étape : Installer "Ubuntu" sur le miniPC.

Une fois la clé préparée, il suffit de booter avec sur le pc et de suivre les instructions proposées par "Ubuntu".

Et hop ! le tour est joué.


Bonne continuation à tous.
@Bientôt
Sebio

lundi 27 avril 2015

Créer un lien Symbolique sur Mac

Bonjour,


Un petit tuto qui va surement aider quelques uns d'entre vous qui utilisent des disques durs SSD ou de faible stockage où l'espace n'est donc pas des plus grands.

Cette opération est peu complexe mais nécessite l'utilisation du Terminal.
ATTENTION, ne faites cela que pour des dossiers de votre profil. 


SURTOUT PAS DES FICHIERS DU NOYAU DU DISQUE DUR SYSTEME.

- Step 1 : 

Allez donc au dossier /Utilisateur/Bibliothèque/[...]
Le dossier étant caché par défaut depuis 10.7 vous pouvez le rendre visible en appuyant sur la touche option [Alt] de votre clavier et sélectionner Bibliothèque dans le menu Aller du Finder.

- Step 2 : 
Déplacez le dossier désiré dans votre disque externe par exemple. 
Mettez ensuite celui situé dans votre dossier Utilisateur/Bibliothèque/[Dossier initial] à la poubelle (ne videz pas la corbeille tout de suite, on n'est jamais trop prudent).

- Step 3 :  
Lancez le Terminal, qui se trouve dans le dossier Applications/Utilitaires. 
Il faut maintenant créer le lien symbolique.
Qui n'est autre qu'un alias du dossier. 
Ainsi dans le Terminal tapez la commande qui permet de créer le lien symbolique "ln -s" (sans les guillemets) mais avec un espace juste après.

- Step 4 :  
Ne validez pas encore la commande ou ne pressez pas la touche Enter de votre clavier si vous préférez.

- Step 5 :  
Glissez, dans la fenêtre du Terminal, le dossier [..désiré..] que vous avez déplacé sur votre disque externe. 
Le Terminal va saisir pour vous le chemin vers ce dossier. 
Vous venez ainsi de spécifier le dossier vers lequel pointera le lien symbolique. Ne validez toujours pas la commande.

- Step 6 :  
Réalisez la même action votre dossier 
Utilisateur/Bibliothèque/[Dossier] et glissez le dans le Terminal
Le chemin vers ce dossier s'inscrit à la suite. Vous venez alors de spécifier l'endroit où sera enregistré le lien symbolique. 

- Step 7 : 
Maintenant vous pouvez validez la commande 
 ou  pressez la touche Enter de votre clavier.


Voici ce à quoi ressemblerait la commande pour un déplacement des sauvegardes de vos iDevices.


ln -s /Volumes/Files/Sauvegarde\ idevices/MobileSync /Users/sebio/Library/Application\ Support

Dans cet exemple j'ai donc créé un lien symbolique pointant vers le dossier MobileSync, déplacé sur un disque externe nommé Files et enregistré le lien symbolique (alias) à l'emplacement initial de ce dossier, sur mon disque de démarrage, dans ma bibliothèque qui je le rappelle est normalement cachée par le système.

P.S : Résumé UNIX :`
usage: ln [-Ffhinsv] source_file [target_file]
       ln [-Ffhinsv] source_file ... target_dir
       link source_file target_file


@ Bientôt 
Sebio



vendredi 24 janvier 2014

Encore des petits conseils de Vigilance sur le risque de vol de vos données par le "phishing"

Hello Tous,
A nouveau je reviens avec des conseils d'usage sur les données qui peuvent être volées sur le net par des erreurs que vous pourriez commettre sans vous en rendre compte.

C'est arrivé à une de mes élèves et je ne peux que trop vous conseiller de rester prudent.
Donc pour vous dire que les tentatives d’escroquerie sur Internet aussi appelées « phishing » se multiplient par e-mail principalement mais aussi par SMS et par téléphone.

Le phishing, what's ?

Des personnes mal intentionnées se font passer pour des organismes ou des entreprises et peuvent utiliser des informations partielles (adresses postales, éléments de RIB ou n° de téléphone par exemple) pour crédibiliser leur demande et tenter de récupérer auprès de vous des informations plus sensibles.
En plus ils imitent très souvent un graphique similaire à la vraie marque ou société dont vous êtes adhérent ou client.
Comment détecter des tentatives de phishing ?

Le  phishing se traduit par une demande reçue par email, sms ou par téléphone, non sollicitée de votre part, pour compléter une information manquante, permettre une prétendue régularisation de situation, par exemple :

 •   pour compléter votre identité,

•   effectuer une vérification de mot de passe,

•   signaler un problème de paiement, 

•   une erreur de facturation,

•   vous proposer de créditer votre compte et en profiter pour vous réclamer vos coordonnées bancaires

•   etc...

Quelques exemples de choses que vous pourriez très aisément remarquer (source orange.fr)

Voici les informations qui peuvent s'afficher dans un message de phishing, soyez vigilant sur les éléments suivants :
1-Expéditeur visible qui n'est pas la réelle adresse de l'expéditeur, mais juste l'affichage :
2-Sujet du message :
            Problème technique sur votre compte.
            Veuillez fournir vos informations nécessaire.
            vérifiez vos coordonnées personnelles.
            Mettre a jour vos informations.
            attention ! Tentative d'intrusion dans votre compte Orange adsl!.
            Orange Internet,Sécuriser Votre Compte.
            Alerte!!! Veuillez rétablir l'accès à votre compte.
            Nous avons releve un probleme sur votre compte Orange.
3-Contenu du message :
Certains phishing sont repérables facilement, d'autres plus crédibles donc relisez le message. Vous trouverez des mots sans accents, un manque de ponctuation régulière, une conjugaison et une orthographe fantaisiste... Souvent une traduction automatique approximative.
4-Liens cliquables au sein du message
Le message de phishing vous invite souvent à cliquer sur un lien hypertexte. Ce lien amène vers un site web qui n'appartient pas à la société nommée.
Pour le vérifier, avant de cliquer, il faut survoler le lien avec votre souris. L'adresse du site vers lequel amène le lien apparaît dans la barre grise en bas de votre navigateur ou barre d'état qui peut être affichée par le menu de votre navigateur. Si l'adresse vous paraît suspecte, le message est probablement un message de phishing.
Dans ce cas, ne cliquez pas sur le lien et transférez le message à la VRAIE société qui est utilisée pour vous arnaquer.
Elle doit surement posséder une adresse dédiée.
Les navigateurs (Internet explorer, Firefox, Safari etc.) peuvent vous alerter dans le cas où vous cliquez sur un lien connu pour être lié à des activités frauduleuses. Nous vous invitons à mettre vos navigateurs à jour dès qu'il y a une nouvelle version afin de bénéficier d'alertes sur les liens récemment découverts.
Les bons réflexes

La plupart des grandes entreprises, banques ou organismes officiels, ne vous contactera jamais par mail ou par SMS pour vous demander spécifiquement un mot de passe ou un numéro de carte bancaire.
Par téléphone, aucune ne vous contactera jamais dans le seul but d’obtenir ces d’informations.

Si vous avez tout de même cliqué, REGARDEZ BIEN L'URL AVANT DE CONTINUER !à  côté du "http://" si vous deviez être sur sfr ou orange ou un autre site officiel alors vous devriez voir www.orange.fr ou www.sfr.fr mais pas un url du type http://www.orange.cestdanslapoche.com ou http://www.sfr.latutesfaisavoir.fr.

Et en cas de doute, vous ne devez jamais renseigner de données personnelles par email ou par sms.
Votre mot de passe d’identification est confidentiel et est aussi précieux que le code de votre carte bancaire. Ne le communiquez pas à un tiers et n’utilisez pas le même mot de passe sur d’autres sites.

Allez, un bon weekend à tous !
et FAITES ATTENTION !
 

mardi 10 décembre 2013

Attention au phishing ou faux sites et autres redirections de sites ! soyez vigilants !!!!

Bonjour à toutes et à tous !

Suite à une mauvaise expérience de ma chère et tendre, je voulais vous donner 2 conseils simples afin que vous puissiez surfer et vous amuser sur internet en toute sécurité.

Ces deux conseils vous permettront de créer quelques réflexes de bon sens et de logique dans l'observation de la fenêtre de votre navigateur. Vous éviterez ainsi quelques désagréments.

Afin d'éviter de ne pas se tromper entre un site officiel et un "Fake" ou site phishing (Hameçonnage) voici deux réflexes rapides et faciles à mémoriser :

Le premier consiste à observer ce que vous avez dans le champ de la barre d'adresse "http"
Dans cet exemple, j'ai pris une page que tout le monde connait, c'est Google.

On constate bien que l'URL ou le nom de l'adresse est bien www.google.fr

Maintenant, je vais vous donner un autre exemple qui vous permettra de voir si oui ou non vous êtes bien sur le site que vous aviez demandé à votre navigateur ou sur lequel vous avez été redirigé.

Dans ce deuxième exemple, je prends l'instant où j'ai souhaité tout simplement me rendre sur mon blog, et dont je suis en train d'écrire cet article. Et bien lorsque j'ai tapé mon adresse ou URL (dans le jargon des Geeks), j'ai eu l'apparition non souhaitée d'une pop'up qui m'informe que je DOIS  télécharger un fichier.  Observez l'image ci-dessous.

Ces abrutis et je le pense vraiment, qui ont mis en place ce piège, voulaient me faire croire que mon ordinateur avait besoin de télécharger la dernière version de Flash®  Lecteur d'animation édité par la société d'Adobe pour visualiser sur le net la majorité des animations de sites sur le net, mais aussi des vidéos sur Youtube.

Si vous observez bien le fameux URL (champ adresse) vous constaterez qu'il y ait marqué adobe mais en début d'adresse et non en fin, soit avant le premier "slash" ou barre oblique. 
On voit bien que cela finit par leeshow.net
Or moi je voulais si tel était le cas, me rendre adobe le site officiel.
Ainsi, une adresse de site doit obligatoirement finir par le nom de la société que vous aviez sollicité ou si aviez été redirigé officiellement. Pour notre exemple cela aurait du être adobe.com, adobe.fr, ou adobe.net ou d'autres extensions, mais en aucun cas par leeshow.net.
Vous constatez donc que la redirection pirate a aiguillé mon navigateur sur une fausse adresse.

Et c'est déjà là un premier réflexe d'observation, qui vous évite le début de problèmes éventuels.

voyez ci-dessous la vraie adresse pour télécharger le lecteur Flash® 
On constate bien que l'adresse n'est plus du tout la même !!!

Un autre réflexe est d'observer sur votre fenêtre de navigation ce que se cache derrière le curseur de votre souris. Car oui, lorsque que vous cliquez sur un lien, il se peut que ce qui est écrit à l'écran ne corresponde pas du tout à l'endroit où vous allé être redirigé.
Cette information vous pouvez l'obtenir en regardant la barre d'état de votre fenêtre. Elle est située en bas. Si elle n'y est pas c'est qu'il vous faudra l'activer depuis le menu de votre navigateur.

Sur Safari® pour mac, il faut cliquer sur le menu à : Présentation/ Afficher la barre d'état.

Sur Internet Explorer® pour Windows, il faut effectuer un clic-droit sur le cadre du haut de la fenêtre et choisir "Barre d'état".

Un fois cliquée, cette barre d'état apparaitra en bas de votre fenêtre.
Pour safari® 

Pour Internet Explorer® 

Ainsi comme vous le voyez sur la derniers image, celle d'Internet Explorer®, il y a l'adresse de google qui s'est affichée. Cela est tout simplement, l'indication de ce que le curseur va réellement déclencher quand j'ai passé ce dernier sur un lien de la page sur laquelle je me trouvais.

Ainsi pour cet exemple, si vous voulez cliquer sur un lien qui s'appelle "TOTO" et bien vérifiez grâce à la barre d'état que vous allez bien être rediriger sur "TOTO" et non sur "TATA". 

Pour finir, je rajouterai un 3ème réflexe concernant les achats en ligne. Assurez-vous de voir le fameux cadenas sur les sites de paiements. Ils doivent en plus de ce cadenas, avoir l'URL http avec un "s" pour "sécurité" donc "https". Là, vous avez un élément de plus qui vos confirme bien que le site est chiffré et que les échanges sont sécurisés.




Ces 3 exemples vous permettront dans un premier temps d'éviter les mauvaises surprises du Net.

@ suivre.....

Sebio

lundi 21 octobre 2013

Creer un disque bootable de OS X Mavericks 10.9

Bonjour à tous, 
Voici une méthode pour créer manuellement un disque ou une clé USB de démarrage d’OS X Mavericks 10.9 
 Elle vous sera utile à connaître et surtout à garder sous le coude dans le cas d'une installation ultérieure. Elle se résume à une commande de Terminal qui s’occupe de tout.
Pour ceux qui ne goûtent guère au Terminal, il y a l’utilitaire LionDiskmaker, habillé d’une interface, sous peu qui sera finalisée afin d’être adaptée à 10.9.
Il est foryement conseillé avant tout de disposer d'un support de destination d’au moins 8 Go. Son contenu sera intégralement effacé par la commande d’installation.
Lorsque vous disposerez de l’installeur de Mavericks distribué depuis le Mac App Store, glissez-le dans votre dossier Application. 
Sélectionnez votre support usb ou HD, donnez lui un nom précis de votre choix, puis ouvrez le Terminal et copiez-collez la commande suivante : 
sudo /Applications/Install\ OS\ X\ Mavericks.app/Contents/Resources/createinstallmedia --volume /Volumes/Installeur --applicationpath /Applications/Install\ OS\ X\ Mavericks.app --nointeraction

Commande dans laquelle ‘Installeur’ correspond au nom choisi (raison pour laquelle il est en gras dans le code) en ce qui concerne votre volume de destination. Validez la commande puis entrez votre mot de passe utilisateur qui vous sera réclamé. 
Au bout de quelques minutes (le délai est variable), votre support externe sera rebaptisé Install OS X Mavericks et rempli du nécessaire à l’installation. Il sera surtout démarrable.
Source de cette info Macgen.
@ Bientot
Sebio


vendredi 11 octobre 2013

Connexion facile à un serveur FTP.


Hello,

Alors pour ceux que ça concerne et que j'ai eu au téléphone ou par mail récemment, voici les manipulations à effectuer pour télécharger des fichiers sur le FTP de votre choix dont je vous avais parlé.
Des copies d'écran mac et pc accompagnent ces explications.

1/- Télécharger le logiciel qui sera votre explorateur au travers d'internet pour venir chercher les documents :

Cliquez sur le lien ci-dessous "Filezilla" et une fois la fenêtre de votre navigateur affichée, le site devrait vous afficher la version de votre système d'exploitation, Windows ou Mac OS X :

https://filezilla-project.org/download.php?type=client

a/- Pour Windows, une confirmation vous sera probablement demandée pour confirmer le téléchargement.
Ne cliquez pas sur "Executer" mais sur enregistrer et choisissez le dossier dans lequel vous allez télécharger ce fichier. Ceci afin de le retrouver plus facilement.
Une fois téléchargé, exécutez le pour l'installer.
Déclinez les installations optionnelles telles que Winzip, Icloud ou autres, qui vous seront proposées.

Poursuivez l'installation par défaut, en cliquant sur les boutons "Next"
 jusqu'à ce que ce dernier vous indique "Finish" et qu'il vous invite à le lancer.








b/-Pour Mac OS X, le fichier se télécharge automatiquement dans votre dossier téléchargement. Glissez-le dans le dossier de vos applications et lancez le en double-cliquant sur son icône.

S'il ne se lance pas et que vous avez une fenêtre de protection qui vous empêche de le lancer, 
ré-ouvrez-le en combinant la touche ctrl + le clic de la souris, et ouvrir.
Là, vous pourrez passer ainsi la sécurité et avoir l'option d'ouverture possible.




2/- Renseigner les paramètres de la connexion pour se connecter au serveur :

Ouvrez le "Gestionnaire de sites" pour enregistrer le site une fois pour toute dans les paramètres !

Renseignez les champs suivants avec les informations de votre compte qui vous ont été communiquées.
Attention à bien renseigner le type de la connexion avec le protocole FTP  avec ou sans la connexion chiffrée selon ce que vous avez reçu dans vos informations de connexion.


Une fois connecté, vous allez voir que les fenêtres de droite afficheront alors le contenu du serveur distant.

Il vous suffira ensuite de prendre les fichiers de droite pour les glisser sur la fenêtre de gauche dans le dossier de votre choix, sur votre ordinateur.

Ce petit tuto s'adresse en partie à ceux qui me connaissent et qui ont eu à un moment donné à se connecter à mon serveur. Toutefois les manipulations indiquées sont valables pour ceux qui souhaitent se connecter à n'importe quel serveur FTP dont ils auront bien sûr les accès ;-)

N'hésitez pas à me laisser un message si vous souhaitez un détail supplémentaitre ou si j'ai éventuellement fait une "bourde" !!!

@ très bientôt
Sebio



vendredi 19 octobre 2012

Fichiers cachés sous OSX

Bonjour à toutes et à tous,

Voici une nouvelle astuce qui m'a bien rendu service.

Il est fort possible que ceux qui sont adeptes de la bidouille comme par exemple des anciens du monde Pc soient amenés à  enlever manuellement un fichier qui se trouve dans les parties cachées de votre magnifique Mac pour des raisons diverses.
Attention tout de même ce genre de manipulations est à prendre avec PRE-CAU-TIONS !!!

Dons en restant le plus simple possible, OSX est pensé pour permettre à chaque utilisateur de posséder ce qu'on appelle une "bibliothèque".
Cette bibliothèque était visible avant Lion ou Mountain Lion et donc accessible facilement, mais depuis ces dernières versions du système, les développeurs l'ont volontairement cachée.
Sûrement parce que des petits malins qui voulaient jouer aux apprentis sorcier informatique ont dû rencontrer au final LA PANNE. Ce qui du coup pourrait porter préjudice à un systèmpe réputé stable.

Quoiqu'il en soit, cette bibliothèque maintenant cachée peut réapparaître à l'aide de la combinaison de la touche "ALT".
Il suffit pour cela de vous diriger avec la souris sur "Aller" du menu du Finder en combinant cette touche "Alt". Vous verrez alors apparaître la ligne "Bibliothèque" qui vous permettra de lire les fichiers cachés de tous vos paramètres personnels.
Mais restez vraiment prudents quant aux manipulations que vous envisagez de faire !

Quoiqu'il en soit une autre astuce qui pourra aussi être utile pour rendre visible tous les fichiers cachés.
Il suffit de télécharger une application Gratuite "TinkerTool".

Cet utilitaire système vous permet de faire apparaitre tous les fichiers mais vous propose également quelques outils intéressants pour changer les paramètres de votre système.

Une bonne alternative qui vous permet aussi de revenir en arrière si vous estimez les modifications non utiles.

Enfin pour finir, lorsque l'on veut rendre seulement un fichier visible, il existe une manipulation simple.
Il suffit pour cela d'ouvrir "Terminal", situé dans /Applications/Utilitaires de votre mac et de tapez dans sa fenêtre le code suivant :

chflags nohidden


Ajoutez-y un espace et à l'aide de la souris glissez/déposez votre fichier dans cette fenêtre (ça évite d'avoir à taper tout le chemin du fichier) puis validez par la toucher "Entrée" ou "Return".

Le fichier devient alors visible après rafraichissement du dossier.

Pour revenir en arrière, procédez de la même manière mais changez le dernier mot du code à "hidden"
chflags hidden

Et voilà pour ces quelques astuces du jour...

@bientôt
Sebio